Mortalité des abeilles: le Varroa

La Mortalité des abeilles : comment limiter le Varroa ?      - par Bernard NICOLLET -


. Disparition des abeilles: La mortalité de fin d'hiver

. Redoutez-vous l'hiver pour vos abeilles ?

De nombreux apiculteurs constatent en tout début de saison que leurs ruches qui semblaient être populeuses en Février, sont sans vie dans le courant Mars avec une disparition mystérieuse des abeilles. Pour d'autres, les colonies ne sont pas folichonnes et semblent faibles voire moribondes. Ce phénomène est malheureusement monnaie courante maintenant, mais il existe plusieurs pistes qui nous conduisent à l'origine de cette disparition et mortalité.

L'hiver 2009-2010 a débuté tardivement et s'est quelque peu éternisé.. "Noel au Balcon.. Pâques aux tisons".

La photo montre un gros Varroa luste sous le 1er tergite de l'abeille
Varroa sur larve d'abeille. © C.NICOLLET

Dans de nombreuses régions, nos abeilles dansaient devant les ruches dans la première quinzaine de décembre et ce qui semblait populeux à cette période a laissé entrevoir des colonies moribondes en tout début de printemps. Pour les plus faibles ou les plus affaiblies, il n'y avait plus rien à faire.. hélas.

L'année 2011 a débuté sous de meilleures augures. Ceci dit, les taux de mortalité sont restés élevés un peu partout sur le territoire national. J'ai personnellement constaté une reprise de réinfestation du varroa dans quelques colonies, en même temps que le redémarrage de la ponte. Comme je l'ai indiqué à plusieurs reprises, il me semble important de souligner le fait que traiter ses colonies en aveugle est aussi irresponsable que ne pas traiter du tout sans savoir pour quelles raisons étayées on choisit cette voie. Le traitement de printemps n'est pas systématique. Il ne doit se faire qu'au cas par cas et non pas en préventif car cela ne servirait strictement à rien. C'est une qualité requise du Berger des Abeilles que de prendre soin de ses colonies. Les matinées très fraîches du mois de Mars 2011 ont très certainement contribué à réactiver le cycle du Varroa qui était en stand-by dans certaines colonies. Comme à cette période, l'activité des fourmis n'a pas démarré, l'apport d'acide formique à faible dose a pu jouer un rôle radical dans l'arrêt des pertes de colonies programmées par le varroa.
En délogeant quelques cellules à faux-bourdons il était facile d'en dresser le constat. Dans un tel cas, celles et ceux qui ont préféré remettre à plus tard l'auront certainement payé cher en termes de pertes car est-il utile de le rappeler, une infestation de varroas ne demande tout au plus qu'une trentaine de jour pour infester la totalité de la colonie.

L'année 2012 est une année que l'on aimerait bien gommer. Le démarrage de printemps a été catastrophique pour bon nombre d'apiculteurs à cause des conditions exécrables et caprices de la météo. Pluies sur pluies jusqu'à la mi-juin. Ici au Cergne (Loire- France), j'ai rempli 2 tonneaux de 70 cm soit 1,40 m d'eau tombée entre mi-mars et fin mai. Les colonies n'ont pu effectuer que trop peu de sorties pour assurer leur nourriture. Malgré tout, j'ai quand même pu honorer les livraisons d'essaims en commande mais il m'aura fallu dépenser 3,5 tonnes de sirop protéiné de plus que les années précédentes !
Pire, j'ai également du soutenir et nourrir mes colonies mères dès le mois d'avril car leurs réserves étaient à sec. Cette année 2012 a été une année sans production de miel (ou si peu); une année à vite oublier en espérant que 2013 ne soit pas identique sinon, bon nombre d'apiculteurs mettront la clé sous la porte.

varroa en train de squatter une larve de bourdon
Varroa sur larve. © C.NICOLLET

ce minuscule petit acarien de la taille d'une "chiure de mouche" dont la carapace rappelle une forme de crabe miniature.
L'aide apportée par l'acide formique est efficace pour éloigner ce prédateur qui craint les fortes odeurs noséabondes. Quand bien même s'il est possible de jouer les apprentis chimistes soi-même, le dosage reste rigoureusement précis et difficile à réaliser à cause de l'évaporation. Il faut de surcroît que le substrat soit absorbant et compatible avec la formulation chimique de l'Acide Formique.
Il faut seulement quelques secondes pour poser (sous forme de bandelettes) directement dans les nourrisseurs non métalliques, et refermer la ruche sans trainer.
Le gros avantage de poser ces bandelettes directement dans le nourrisseur permet à l'apiculteur de ne pas ouvrir le corps de la ruche et par conséquent, de ne pas déranger les abeilles inutilement. Autre avantage: le Berger des Abeilles peut travailler par temps de pluie !

Au printemps, quand il est constaté qu'une colonie a besoin d'un petit coup de main, point n'est besoin d'une grosse quantité d'acide car l'invasion des varroas est généralement moindre. Les fourmis n'en sont qu'au tout début de leur ponte. Le dosage doit être adapté.
Dans le passé, j'ai essayé d'utiliser 2 bandelettes d'un coup mais en sortie d'hiver, c'était beaucoup trop puissant et cela a souvent provoqué le blocage de ponte des reines concernées. Il est donc indispensable de faire preuve de responsabilité et bien savoir ce que l'on fait. Les bandelettes absorbent chacune à 6ml d'un acide formique à 85%. Au cours des années précédentes, j'avais recours à un acide à 88%, mais son instabilité en faisait un produit difficile à préparer d'avance, même en le congelant.

Bandelettes pour traitement des abeilles à l'Acide Formique
Pose de bandelettes d'acide formique dans nourrisseur

Contrairement à un acide plus faiblement titré (et donc moins efficace), l'évaporation s'effectue en un peu moins de 6 heures, et s'accélère sous l'action de la ventilation des abeilles. Les vapeurs se diffusent lentement dans la ruche car l'évaporation est proportionnelle à la température. Avec les nourrisseurs Nicot, pas de problème: en revanche il faut faire attention avec les nourrisseurs en bois. En effet, il faut bien dégager les voies d'accès (goulotte) sinon l'efficacité risque d'être nulle. D'autre part, il faut disposer le nourrisseur de façon à ce que son entrée soit à l'arrière de la ruche et non vers l'avant, sinon, les abeilles créeront un courant d'air qui éliminera les gaz directement vers la porte d'entrée sans faire profiter de ceux-ci à l'ensemble du volume de la ruche.
Le varroa, dont le prédateur n'est autre que la fourmi, a une sainte horreur des vapeurs d'acide formique. Il commence donc à se détacher de son hôte au bout d'une trentaine de minutes (avec les nourrisseurs plastiques NICOT) contre une à deux heures avec des nourrisseurs en bois ! Quoi qu'il en soit, les deux types produisent d'excellents résultats.
Est-ce Dangereux d'utiliser de l'acide formique pour les abeilles ?
Absolument pas  pour les abeilles ni pour les larves à condition toutefois que le rapport quantité/titrage soit adéquat.
Pour l'homme:
C'est différent ! Oui, c'est un produit classé "dangereux" puisqu'il peut provoquer de la corrosion cutanée (Catégorie 1A selon la classification CE N°1272/2008. Il est vivement recommandé d'observer certaines règles de sécurité comme le port de gants, de lunettes et d'un masque à cartouche filtrante (voir ici), . Il faut d'autre part éviter les surdosages car cela n'apporte strictement rien de plus, tout au contraire ! Ceux qui ont passé outre à cet avertissement auront fait les frais de pertes parmi leurs colonies, pertes directement exprimées soit en termes de mortalité, soit en terme de stérilisation des reines ou des mâles, soit encore en termes de colonies non actives et devenues apathiques tout au long de la saison.
Souvenez-vous que lorsque les fourmis sont présentes sous le toit des ruches, seule une infime quantité de vapeur d'A.F parvient aux abeilles ce qui est suffisant pour rendre le climat malsain pour leur prédateur qu'est le varroa.

. L'usage de l'Acide formique peut comporter un risque:

Si votre reine est âgée et pas trop vigourette, elle peut succomber au CO² dégagé par les vapeurs d'acide formique dont l'effet de narcose pourrait lui être fatal. Cependant, s'il y a de la ponte fraîche, la colonie se devrait pouvoir se redresser en créant un remérage, et, à condition qu'il ne soit pas trop tard en saison.
Vous avez observé du Varroa sur vos abeilles ? N'en faites pas une sorte de Varroaphobie" car vos abeilles doivent aussi lutter naturellement. Cepandant, si vous jugez qu'il est nécessaire de les aider, n'attendez pas la miellée pour agir !
L'Acide Formique est un produit dont la composition chimique est simple puisqu'il est composé de trois mollécules les plus connues et naturelles: Le Carbonne, l'Oxygène et l'hydrogène (molécules qui entrent dans la composition des gaz carbonique et Hydrogène=> eau). Il n'a rien de commun avec des molécules complexes comme le Tau Fluvalinate ou l'Amitraz et autres Coumaphos® entrant dans la composition de bandelettes chimiques sanitaires bien connues distribués en circuits spécialisés.
Il s'agit donc d'un produit d'appoint (toutefois très efficace) que l'on ne peut se procurer librement partout sans devoir payer très cher des quantités industrielles. Les deux seuls inconvénients étant le dosage car il s'agit d'un produit extrêmement volatile au-delà de 13° et dangereux à la manipulation par l'homme pour qui le port de gants, lunettes de protection et masque est impératif.
Afin de réduire au plus strict minimum les manipulations et les risques d'erreur de dosage dans les ruchers, j'ai confectionné des bandelettes prêtes à l'emploi.

Bandelettes pour traitement des abeilles à l'Acide Formique
bandelette d'acide formique dans le bac nourrisseur

La pose de bandelette ne doit plus s'effectuer directement sur les cadres (ce que je faisais avant) mais le plus efficace consiste à utiliser le nourrisseur de la ruche car la diffusion des vapeurs est plus lente et plus régulière et incommode bien moins les abeilles. D'autre part, soulignons le fait qu'en utilisant le nourrisseur pour "éloigner" le varroa qui tombera sous le plancher, cela évite d'ouvrir la ruche! Il est donc possible d'en faire usage un jour pluvieux par exemple où toutes les abeilles seront à l'intérieur.
Les bandelettes existent sous deux formes et complètent ou remplacent l'action des fourmis quand celles-ci ne sont pas présentes au moment de la prolifération du varroa:

  • - En bandelettes pré-dosées pour une action printanière dite "flash" (en cas de prolifération soudaine)
  • - En bandelettes pré-dosées pour une action de fin de saison

Vous les trouverez en cliquant ici
Pour leur conservation, il faut disposer d'un réfrigérateur à l'abri de la portée des enfants.

Participez à mon cours d'Apiculture et ayez accès à l'ensemble de mes écrits et les écrits à venir sur l'année.



. Ne perdez plus vos colonies sans savoir pourquoi !

Comment débuter en apiculture ?
Comment et Quand débuter en Apiculture ?

Traiter est une chose mais comprendre les mécanismes qui s'imbriquent dans la mortalité des abeilles en est une autre.
Découvrez les fondamentaux du cycle biologique de l'abeille et pourquoi certains traitements sont totalement inefficaces.
Pour comprendre l'apiculture d'aujourd'hui ou bien effectuer un démarrage simple et sans échec
420 Pages avec de nombreuses illustrations couleur pour seulement 29 eureos seulement
Vient de paraître, + d'infos et commande en ligne  ici

Regardez ici ce qu'en disent les premiers lecteurs: témoignages en ligne
Pour toute commande passée sur ce site, je vous offre une dédicace personnelle

Page 1