Devenir Berger des Abeilles.. Bienvenue au club !

Christine & Bernard NICOLLET     Bergers des abeilles

. Devenir un bon Berger des Abeilles

N'est-ce pas un peu prétentieux de se donner le titre de Berger des Abeilles ? Personnellement, je le trouve plus poétique que le terme "apiculteur". Il y a comme une appartenance à l'humilité, la simplicité et surtout d'amour exprimé pour son "troupeau d'abeilles". Quand je parle de Berger des abeilles, j'établis un parallèle avec le Berger des moutons: celui qui s'occupe d'un troupeau et qui connait chacune de ses brebis. A ce sujet, les saintes évangiles, en rapportant les paroles de Jésus mentionnent : "Je connais mes brebis comme mes brebis me connaissent" . Il est souvent fait allusion aux brebis dans les écritures sacrées. Et bien curieusement, j'ai découvert qu'il en était de même avec les abeilles quand on parvient à gagner leur confiance. Oui, vous avez bien lu ! Il est possible de gagner la confiance des abeilles. Bien sûr, pas à titre de chaque individu mais de la colonie toute entière. Quand un apiculteur est bon et doux avec ses colonies, celles-ci apprennent à le connaître et le respectent et l'écoutent. Elles se transmettent cette vérité de génération en génération, aussi longtemps que vivra la colonie. Seuls, ceux qui ne reconnaissent pas la Création, hausseront les épaules et zapperont ce site en lisant ces lignes.

Le Berger des abeilles connait chacune de ses colonies.
Quel berger ne connait-il pas chacune de ses brebis ?
Comme un Berger, je connais chacune de mes colonies
S'il est aux petits soins avec ses abeilles et se soucie d'elles, on peut dire qu'il devient un bon Berger des Abeilles. Alors bien entendu, on ne connait pas nos abeilles individuellement mais chaque colonie, en tant que "famille".
S'occuper d'un cheptel de colonies n'est pas une mince affaire mais ce n'est pas une tâche compliquée outre mesure. Pour bien faire, il n'est pas besoin de diplômes mais il est impératif d'avoir le sens de l'amour de la nature. Quand on parvient à gagner la confiance de ses abeilles, notre patience est plus que récompensée.. Je pense qu'elle est le reflet de ce pour quoi l'homme est apparu sur la terre, cet ancien "Paradis terrestre" que nous avons tant dégradé.
Je sais que les incrédules narquois se moqueront de mon propos et de ces quelques lignes mais au fond peu m'importe... Cela leur donnera sujet à débats dans leurs forums. Ce sont des gens qui n'ont jamais pris le temps avec leurs abeilles, trop affairés qu'ils sont. Pour eux, l'abeille n'est qu'un insecte pollinisateur qui leur donne du miel et secondairement un éventuel complément de revenu, point. L'abeille leur apporte la possibilité de laisser libre court à leurs invectives et déblatérations en tous genres dans les forums où ils aiment se vautrer, se prenant pour les maîtres du domaine mais dont l'expérience ne dépasse guère le fruit de leur imagination ou inspiration. Que voulez-vous, il faut de tout pour faire un monde et c'est la raison pour laquelle vous ne verrez pas ma signature dans ces forums.
Sachez en revanche, que je réponds personnellement à chaque personne qui m'expose une question ou un problème.

Gagner sa vie en Apiculture ?

Malheureusement, pour tirer de l'apiculture un complément de revenus ou revenu, il faudra d'abord passer par la case départ en investissant peut-être vos économies.
Aujourd'hui, un véritable défi s'offre à vous si vous voulez vraiment rejoindre le petit cercle des vrais Bergers des Abeilles dans lequel, encore une fois, vous êtes le ou la bienvenue.. En apiculture, ce que je trouve remarquable, c'est que l'on puisse démarrer avec peu de moyens (mais un minimum toutefois si on ne veut pas se payer les galères de mes débuts). Quand j'ai débuté, j'ai considérablement manqué d'aide.. J'aurai certainement économisé quelques années d'activité et c'est ce qui m'a poussé à réfléchir sur l'aide que je pourrai apporter à une partie de celles et ceux qui ont vraiment le désir de bien faire en se lançant à fond dans cette passion. Je dis bien une partie seulement car entre ceux qui ont la science infuse et les apprentis sorciers ou ceux qui "bidouillent" pensant pouvoir réinventer l'apiculture, je suis bien conscient que mes écrits ne correspondront pas à l'apiculture de Monsieur tout le monde et ce n'est pas ce que je recherche en fin de compte.
Pour devenir un vrai Berger des Abeilles, il faut rester humble devant la Nature. Quand on ne sait pas répondre à une question, c'est la nature qui nous fournit la réponse. Mais voilà.. êtes-vous prêt à l'écouter ou bien donner raison au dernier qui a parlé, notamment sur internet où il y a tellement d'informations, si souvent contradictoires du reste, qu'il est difficile en réalité d'apprendre sans tester, sans vérifier. Sachez que quand quelque chose ne va pas dans notre apiculture, l'important, c'est la réflexion. Alors bien sûr, quand on débute c'est difficile car il manque souvent la connaissance et l'expérience. Mais souvenez-vous de ceci en vous posant la question suivante: "Comment les abeilles se débrouilleraient-elles seules dans la nature ?"
Vous avez très certainement proche de chez vous, un "papiculteur" (entendez: un papi qui pratique l'apiculture depuis des lustres et qui a toujours eu des abeilles depuis la nuit des temps..). Allez le voir, un jour ou un soir où il aura le temps de vous recevoir et demandez-lui de vous aider devant votre lacune. Quand on a cette chance, on apprend. Je me souviens de l'un d'entre eux, à qui j'avais racheté son rucher car, atteint d'une longue et grave maladie, il ne pouvait plus s'occuper de ses abeilles. Je parle de lui dans mes articles de ce site et j'en profite pour lui faire un petit coucou lui qui maintenant dort au Paradis des Abeilles.

Si vous souhaitez faire de votre apiculture, une apiculture rémunératrice, il va falloir innover et sortir des sentiers battus par les grandes surfaces. Entendez par là que si c'est pour vendre du miel en pot, vous serez en permanence mis en concurrence avec le prix du miel de grandes surfaces, très souvent issu de l'importation. Vous aurez beau essayer de convaincre que votre miel est meilleur, qui vous écoutera ? Vous aurez donc du mal à vous démarquer, même avec la plus belle étiquette.
Par conséquent, il faut revoir notre système de vente et faire ce que les chinois ne pourront pas faire. Vendez votre miel en rayon ! Je sais, cela parait impossible d'emblée car vous allez vous démunir de vos cadres de hausses, mais, d'un autre coté, les consommateurs de miel eux, feront la différence !

Venez participer à l'une de mes formations en Apiculture

Les stages de formation en Apiculture Naturelle de Bernard NICOLLET

Le Planning des stages d'apiculture pour 2017 est disponible !
Découvrez toutes les nouveautés pour votre formation en Apiculture:

Accéder à mon site dédié à la formation
Télécharger le planning des formations apicoles 2017

Notre abeille d'antan

La réimplantation de l'abeille noire locale: un devoir
Oui, Aider de toutes vos forces et moyens à la réimplantation de l'Abeille Noire en voie de disparition est un enjeu Capital pour les générations à venir.. Alors, pensez à cela en vous lançant dans l'apiculture ! On parle beaucoup de Bio.. on parle aussi d'un certain retour à la nature ? D'accord, c'est bien, oui mais voilà, que sommes nous prêt(e) à faire pour nous impliquer personnellement et sérieusement, autrement qu'en pensées ou en paroles ?  L'abeille Noire, notre abeille ancestrale a un très grand rôle à jouer dans notre écosystème. Par l'importation d'autres sous-espèces, la génération d'apiculteurs qui nous a précédé a beaucoup contribué à l'hybridation et au métissage de notre abeille dite "locale", sa fragilisation puis sa bâtardisation et par voie de conséquence, il n'est pas faux d'affirmer qu'elle est coresponsable du danger de son extinction. En dehors des ravages causés par l'agriculture, elle porte une part de responsabilité dans cette disparition des abeilles tout autant que ceux qui poursuivent dans cette voie de nos jours et qui sont souvent les premiers à pointer du doigt les agriculteurs, les désignant comme seuls responsables de leurs pertes d'abeilles avant de commencer par balayer devant leur porte.

l'abeille noire est une des abeilles les plus douces du monde
Quand les abeilles font partie d'un patrimoine local..

Il existe en France des élevages d'Abeilles dites "buckfast" tout comme d'abeilles italiennes (A.M.Ligustica). Si cette dernière peut encore, à la rigueur, trouver son espace dans les départements du Sud, passe encore car pour les abeilles, ce n'est pas comme pour les humains: elles n'ont pas de frontières stricto-sensus. Une étude récente montre que trop peu de colonies d'abeilles peuvent prétendre être classées VSH (Varroa Sensitive Hygienic) De là qu'on prône son existence sur l'ensemble du territoire en avançant pour seuls arguments qu'elle résiste bien au varroa et qu'elle est plus douce, alors là, permettez-moi de le dire, je m'inscris en faux ! L'abeille italienne tout comme la Bucky n'est pas plus résistante au varroa que l'abeille Noire.. C'est l'hybridation et le métissage des sous-espèces entre elles qui pose le vrai problème.
De plus, essayez de croiser une locale avec une italienne et bonjour votre apiculture ! Vous pouvez prévoir des bonnes combinaisons bien épaisses si vous voyez ce que je veux dire. Certains me trouveront intolérant.. et bien OUI, tant pis ! Je continuerai à dénoncer cette forme d'irresponsabilité (car pour moi c'en est une) qui n'est qu'un vecteur de plus dans la dégringolade des nos abeilles. De Grâce ! arrêtez d'importer ou de favoriser les importations. N'achetez plus d'essaims ou de reines provenant d'autres contrées, arrêtez de faire n'importe quoi au nom de la biodiversité ou de la liberté d'action ou bien plus simplement au nom de l'ignorance! Si ces abeilles avaient trouvé un territoire propice à leur développement, elles s'y seraient installées naturellement sans aucun besoin pour qu'on le fasse pour elles et en tous cas, bien avant que vous ne soyez nés. Pourquoi dès lors ne pas importer de l'abeille chinoise pour produire plus de gelée royale, brésilienne ou africaine ? Laissez vivre nos abeilles locales, notre abeille noire, celle qui, encore une fois peuplait nos campagnes françaises et européennes et que nos ancêtres appelaient "l'abeille grise". L'abeille noire n'est pas agressive contrairement aux bruits qui courent et que l'on tente de colporter afin de justifier un choix portant sur une abeille d'importation. Qui veut tuer son chien ne l'accuse-t-il pas de la rage ? Toutes les personnes qui viennent ici en stage d'apiculture en témoignent ! L'abeille Noire n'est pas plus agressive qu'une autre, tout à l'inverse !
J'ai ici dans ce chapitre montré du doigt l'importation (ou implantation) d'une abeille non endémique, mais il en est de même avec l'abeille de Buckfast exploitée par nombre d'apiculteurs qui ne se rendent pas compte de la situation. Si son adaptation facile en fait une abeille recherchée, on voit fleurir un peu partout en France des "éleveurs de Buckfast" qui eux aussi contribuent à la disparition de l'abeille endémique, l'abeille noire. L'histoire se répète et nous montre qu'à chaque fois que la nature a subi une introduction ou modification par la main de l'homme d'un élément de la nature, cela n'a pas été sans conséquence directe sur la disparition de certaines espèces et sous espèces, sans parler de la résistance ou de la fragilisation des végétaux comme des animaux.

L'agriculture, en tant qu'utilisatrice de pesticides porte la plus lourde part des responsabilités quant à la mortalité des abeilles et autres insectes pollinisateurs, mais tout autant que nous-mêmes, à une plus petite échelle il est vrai, quand nous avons recours aux désherbants pour enlever 4 mauvaises herbes dans une allée de notre jardin ou un pulvérisateur à insecticide pour tuer deux ou trois insectes sur nos quelques plants de framboisiers, cassissiers ou autres fruitiers. 

Alors si vous souhaitez faire marche arrière, ou bien si vous ne vous laissez pas influencer par les importations d'autres sous-espèces, Bravo et Merci à vous qui prenez conscience qu'il est URGENT de réagir.

Et les gouvernements dans tout cela ?

Un pouvoir politique qui nous trahi sans cesse au fil des gouvernements qui se succèdent, au lieu de rechercher l'intérêt de nos enfants et petits enfants..
Mais qu'importe au fond ! On ne gère pas pour les générations à venir mais pour s'en mettre plein la poche tout de suite et satisfaire une soif du pouvoir. Le futur ne réside que dans des promesses jamais tenues. Les lobbies des groupes de l'agroalimentaire et des produits dits phytosanitaires tuent nos abeilles pollinisatrices ce dont ils se contrefichent totalement malgré leurs larmes de crocodile et les mesurettes prises soit disant "en faveur de l'abeille". Il n'y a qu'à voir comment ils ont tôt fait de tourner leur veste. Plus tard peut-être, quelques uns d'entre eux sur leur lit de mort auront-ils quelques remords alors qu'ils auront laissé et permis d'empoisonner le monde ? Mais qu'ont-ils à faire d'une poignée de "braillards" que sont les apiculteurs qui ne demandent qu'à vivre de leur travail face à un monde où l'argent coule à flots alors que la population s'appauvrit de jour en jour ?
Ces grands groupes ont toujours tenu les politiques par les c.... comme les gouvernements quels qu'ils soient du reste, et dont les effets d'annonces ne sont que trop rarement suivis d'effets. Quelle déception ! Quelle honte et quel dégoût plus simplement. Malgré la présence de nombreux syndicats apicoles qui se battent tant bien que mal pour monter au créneau, Les apiculteurs (Français en tous cas) sont laissés pour compte à leur triste sort par les pouvoirs politiques. On nous achève sur l'autel de la trahison, mais en politique, ce n'est pas une chose nouvelle ! Napoléon aurait déjà dit en son temps, que pour réussir en politique, il fallait faire des promesses mais ne jamais les tenir. J'ajouterai bien autre chose, mais ce serait avec de la colère alors je m'en tiendrai là. Tenez, prenez le discours sur les OGM.. D'un coté on craint pour la santé avec toutes preuves scientifiques à l'appui, d'un autre on autorise.. Actuellement le débat tente à se déporter sur l'interdiction de commercialiser notre miel quand celui-ci contient des grains de pollen OGM ! N'est-ce pas n'importe quoi ? L'apiculteur devra-t-il un jour payer une redevance à Monsanto parce que ses brevets prévalent sur la pollution des Maïs et de l'air ambiant ? C'est quand même drôle cette inversion des rôles.. Il parait que cela importune Bruxelles qui tente de mettre en place un tour de passe-passe pour éviter que le scandale n'éclate. Alors qu'on devrait condamner les firmes qui polluent génétiquement des espèces endémiques et ancecestrales, on condamne des jardiniers qui se battent pour faire revivre ou maintenir des légumes anciens ! Dans quel foutu monde sommes nous ? Ces gens de Bruxelles ne sont-ils pas de toute évidence de connivence avec ces grandes firmes qui investissent non pas seulement dans leurs recherches, mais aussi dans la mise en place de personnes qui sauront soigner et protéger leurs intérêts. Alors bien sûr, quand une décision de la "Commission Européenne" parle d'une éventuelle mesure (non énergique) pour interdire certains pesticides reconnus nocifs pour les abeilles, ces groupes brandissent immédiatement la sempiternelle menace de la perte de 50.000 emplois.. Mais qu'est ce que cette économie représente réellement (si ces chiffres devaient être vrais) devant l'amélioration de notre état de santé, sans parler de l'économie de l'apiculture qui pourrait ainsi redorer son blason au lieu de subir l'importation de miels chinois dont on ne contrôle pas la fabrication ? Partout on cherche à faire des économies ? Imaginez déjà celle que réaliseraient les agriculteurs sur le court terme.. De plus, les agriculteurs représentent la population la plus exposée aux maladies neurodégénératives qui se chiffrent en termes de dépenses à plusieurs centaines de millions d'euros chaque année. Alors vous pensez bien qu'on a rien à faire du spectre de ce chantage à l'emploi exercé par l'intérêt des bénéfices des actionnaires des groupes phytosanitaires !

Par conséquent, si vous souhaitiez faire de l'apiculture votre future vie professionnelle, ou tout au plus un moyen synonyme de compléments de revenus, celle-ci ne s'annonce que peu réjouissante si vous n'êtes pas dans une zone privilégiée. Ceci étant, je ne dis pas que c'est impossible mais qu'il faudra retrousser les manches !

Si tous les gars du monde..

Toutefois et par-dessus tout, Nous avons un énorme travail à faire et qui doit aller au-delà de simples considérations personnelles. Alors ce n'est pas parce que votre apiculteur local exploite une autre sous-espèce d'abeilles que vous devez en faire autant si vous souhaitez posséder vos premières ruches. Battez-vous, battons-nous, pour retarder au maximum l'échéance de la disparition totale de cette sous-espèce Apis Mellifera Mellifera dite Abeille Noire ! (chez les Papiculteurs elle est souvent dite aussi "abeille locale"). Peut-être aurons nous la chance de la sauver in extremis ! Il n'est pas encore trop tard pour bien faire mais urgent de le faire.
Souvent quand on débute ou aspirons à faire de l'apiculture, on ne sait comment faire, on ne sait pas quelle est la meilleure période ou la meilleure méthode, combien ça coûte, etc.. etc.. d'autant plus que les avis sont toujours très partagés ! Lisez mon conseil ici
J'espère vous sensibiliser à ce défi avec celles et ceux qui seront prêts à le relever car c'en est un de taille et dans lequel, seuls et isolés, nous ne pouvons pas faire grand chose.
Venez Apprendre ! Ainsi, vous Apprécierez d'avantage le fruit du travail des Abeilles et de leur vie et comment nous pouvons transformer notre vie au service de la nature dans le plus passionnant des arts.. celui de l'Apiculture.. Vous constaterez que, contrairement à ce que l'on entend dire, l'Abeille Noire fait partie des abeilles les plus dociles du monde si vous apprenez à les conduire avec douceur ! (Vous pourrez voir sur ce site de nombreuses vidéos où nous travaillons à mains nues souvent même en tee-shirt.. et en short)

"Chapeau bas et Merci les abeilles pour cette leçon de vie que vous nous donnez et surtout, de vous être un jour présentées sur ma route ! Vous avez transformé ma vie, m'avez donné un but et chargé d'une lourde mission tout autant simple à la fois.. puisse mon orgueil laisser place à l'humilité afin de servir la Création dans le monde des abeilles malgré mes moyens limités.. j'ai envie de vous dire ce que je ressens du plus profond de mon être.. Abeilles, mes chéries, Je vous Aime !"

Vous en avez Assez de perdre vos colonies ?  Cliquez ici

Question sur cette page ?

Une question à propos de cette page ?
Posez-moi votre question et recevez gracieusement ma réponse par e-mail dans les meilleurs délais Cliquez ici"

retour à la page précédente     Page 2