Exposé sur les abeilles -page6-

© Bernard NICOLLET apiculteur éleveur       - P6 -

. La vie de la colonie

Ainsi va la vie au sein d'une ruche.. La mère, c'est à dire la reine, peut pondre jusqu'à 2000 œufs par jour pendant la saison. La saison démarre au printemps et se finit à la fin de l'été, parfois jusqu'à l'entrée de l'hiver selon la région où l'on habite.
A la fin de sa vie, quand la reine devient trop âgée, ses filles vont devoir la remplacer avant qu'elle meure. Les abeilles vont alors choisir l'éclosion d'une jeune larve qu'elles élèveront comme une reine.
Quelle différence y a t il entre l'élevage d'une reine et l'élevage d'une abeille ? Tout d'abord, les abeilles choisiront une larve parfaite: aussi bien en "beauté" qu'en "qualité", les deux critères réunis. Ensuite, au lieu de lui donner de la bouillie de gelée royale pour nourriture, elles lui donnent de la gelée royale pure, nourriture qui normalement est exclusivement produite et réservée pour la reine. Même les abeilles n'ont pas le droit de manger de la gelée royale, mais seulement la reine.
Donc, cette jeune larve qui bénéficie de cette nourriture est destinée à devenir une nouvelle reine. Quand la jeune reine naît, cela va provoquer une certaine pagaille dans la ruche car souviens-toi ! il ne peut pas y avoir plusieurs reines dans une colonie mais seulement une et une seule ! Donc, la vieille reine est condamnée à l'exil parce que trop vieille, elle ne peut plus assurer la pérennité de sa colonie. En effet: si elle ne peut plus pondre assez d'œufs, la colonie dépérira et à tous les coups, elle prendra froid à l'arrivée de l'hiver prochain parce qu'il n'y aura plus suffisamment d'abeilles pour assurer la thermorégulation (souviens-toi de ce terme: la thermorégulation). Dès lors, c'est toute la colonie qui périra y compris les jeunes abeilles et les jeunes larves.
Il arrive parfois (mais très exceptionnellement), que les abeilles décident d'élire une nouvelle reine, mais elles aiment tellement leur mère qu'elles ne parviennent pas à la condamner à l'exil. Si la jeune reine accepte cet état de fait, elle vivra au cotés de sa mère. Dans le cas contraire, il y aura un combat entre la reine mère et la reine fille pour la suprématie de la colonie. Le règne animal a parfois d'étranges réactions n'est-ce pas ?

Beaucoup d'apiculteurs ne comprennent pas ce phénomène naturel car il reste l'un des plus mystérieux de la vie d'une colonie. Quand une vieille reine est condamnée à l'exil, on dit qu'elle "essaime". C'est donc la vieille reine qui doit quitter la ruche et non la jeune car elle doit laisser la place à la jeune reine du fait qu'elle a plusieurs années à vivre contrairement à la vieille reine..

Réfléchis un instant: Qui est la jeune reine par rapport à la vielle reine ? Pourquoi la vieille reine est-elle condamnée à l'exil et que ce n'est pas la jeune reine qui laisse la place à sa mère ?

Quand elle est condamnée à l'exil, la vielle reine ne part pas toute seule, mais elle entraîne avec elle près de la moitié de sa colonie, dont beaucoup de jeunes abeilles. Elles partent dans la nature un peu à la manière d'un vagabond qui un jour a tout perdu ou tout quitté.. Pour aller où ? au gré du temps et des saisons, essayer de chercher son bonheur ailleurs.. Certains apiculteurs sont très contents de récupérer un essaim d'abeilles et le recueillent pour le mettre dans une ruche. Oui mais voilà.. s'il s'agit d'un essaim avec une vieille reine.. qui n'a en réalité que très peu de chances de survivre puisque ses propres filles l'ont en quelques sortes chassée.. C'est pourquoi, à la sortie de l'hiver, ces apiculteurs trouvent souvent leur ruche morte. Mais cela n'a rien à voir avec le fléau qui aujourd'hui tue nos abeilles.

. Pourquoi les abeilles disparaissent ?

Depuis plusieurs dizaines d'années, les agriculteurs utilisent des pesticides dans leurs champs de cultures, pour tuer les insectes entre autres.
En voulant se débarrasser des insectes, ils tuent la faune pour protéger leur récolte. L'abeille par exemple et malheureusement, ne sais pas faire la différence entre un pollen qui est contaminé par un insecticide et un pollen qui est pur. Pour elle, c'est de la nourriture. Donc elle récolte et rentre le pollen dans la ruche, et puisque ce pollen va servir de nourriture aux jeunes larves, ces larves meurent parce qu'elles mangent en fait du poison . Et comme il n'y a plus de bébés abeilles, celles-ci disparaissent.
Aujourd'hui, les pesticides sont utilisés un peu partout dans le monde.. et même parfois et je devrais dire trop souvent.. à la maison: Par exemple: si pour enlever les mauvaises herbes, tu utilises un herbicide.. c'est un pesticide qui tue l'herbe mais si à ce moment il y a des insectes dessus, eux-aussi meurent. (En général, tous les mots se terminant par "cides" sont des produits tueurs de quelque chose). Si tu utilises une bombe insecticide (un aérosol destiné à tuer donc les insectes comme les moustiques, les guêpes ou les frelons ou bien encore les cafards et fourmis), tu vaporises dans l'air un produit nommé neurotoxique, qui est un poison extrêmement violent pour les insectes et qui paralyse leur système nerveux. Les insectes tombent alors au sol et meurent. Mais il reste toujours du produit dans l'air, un peu comme un parfum mortel. Ces pesticides peuvent parcourir des dizaines voire des centaines de kilomètres grâce notamment au vent. Bien sûr, plus ils vont loin, moins ils sont actifs, mais en très petit dosages, ils restent toujours mortels. En tombant sur les plantes qui seront butinées par des insectes pollinisateurs, ils participeront à leur destruction. Le but de cet exposé n'est pas de traiter des pesticides, mais de la vie de l'abeille que nous devons protéger dans nos gestes de tous les jours.

Pour les plus grands
Aujourd'hui, on parle de pesticides systémiques. Qu'est-ce que c'est ? Les firmes phytosanitaires essayent de réduire la quantité de pesticides répandus dans les champs et les terres agricoles. Autrefois, tous les pesticides étaient répandus à l'aide soit de pulvérisateurs, soit de très grans épandeurs fixés au tracteur. En prenant conscience qu'une bonne partie de ces pesticides étaient répartis dans l'air ambiant et donc nocif pour l'homme, la chimie est venue en quelque sorte au secours des agriculteurs.
En créant des pesticides dont les molécules sont beaucoup plus puissantes, on réduit ainsi la quantité de produits volatiles. Cependant, pour ce qui concerne la pollution de la terre, ce n'est pas mieux. Aussi, développant toujours plus loin ces molécules, des laboratoires ont découvert qu'en trempant directement la graine à semer dans une substance pesticide, on transforme ce dernier en produit systémique. L'astuce consiste à faire germer la graine dans un environnement protecteur (le pesticide) et, au fur et à mesure que la plante grandit, ce pesticide étant directement à la racine, sera véhiculé par les canaux de sève et lymphatiques de la plante. Toutes les cellules de celle-ci, y compris le pollen, seront contaminés et deviendront toutes insecticides. Alors certes, on ne vaporise plus directement sur les plantes puisqu'elles sont devenue elles-même insecticides.

Le gros danger qui règne, c'est d'abord et en tout premier lieu pour les insectes pollinisateurs(dont l'abeille fait partie) mais aussi et par extension pour l'humain qui consomme ces produits. Bien que des seuils à ne pas dépasser en pesticides soient règlementés, il faut penser que nous ne consommons pas qu'un seul produit traité chimiquement mais tout ce qui se cultive. Une ancienne étude avait démontrée que chaque année, un consommateur moyen ingurgitait dans son alimentation, 1.2kg de pesticides chaque année.
Les conséquences sont dramatiques pour la santé humaine malgré le déni des laboratoires. Mais force est de constater partout dans le monde et principalement dans les pays utilisateurs de pesticides, que le taux de maladies neurodégénératives chez l'homme est monté en flèche.<:p>

Pourrait-on se passer de pesticides ?
Oui et non, mais on constate qu'en agriculture bio, les apiculteurs ne perdent plus autant d'abeilles que sur les cultures non bio. D'autre part, pour se passer de pesticides, il faudrait rétablir totalement la chaine de la faune et biomasse, car chaque muisible a son propre prédateur. Juste pour exemple: le puceron
Quand les cultures sont soudainement envahies par le puceron, apparaissent aussi soudainement les coccinelles qui détruisent naturellement cet insecte. Mais si la chaîne est rompue à un stade, effectivement, cela dérègle le système.

Les prédateurs de l'abeille
Les abeilles disparaissent également à cause d'un prédateur: le Varroa. Le varroa est une sorte de "tique" de l'abeille, qui se plante dans son tégument pour en sucer la lymphe. L'abeille étant considérablement affaiblie, est sujette plus facilement aux maladies et finit par dépérir totalement anémiée et meurt.
Ce prédateur de l'abeille fait de grands ravage au sein des colonies d'abeilles. Il est apparu dans les années 1980 et tue chaque année, encore de nos jours des milliards d'abeilles dans le monde. Les apiculteurs ont recours à toutes sortes de produits pour débarrasser leurs abeilles de ce prédateur, mais il reste toujours présents

Les mauvaises pratiques apicoles
Enfin, une 4ème cause de mortalité des abeilles concerne les mauvaises pratiques apicoles elles-mêmes. En voulant implanter des abeilles qui ne sont pas des abeilles endémiques, celles-ci ont du mal à s'acclimater. D'autre part, cela provoque de l'hybridation qui est une source importante de l'affaiblissement des colonies, même si ce sujet est fortement controversé.

Disparition des fleurs
La flore et les biotopes naturels se sont vus amputés d'une source riche en protéines pour les abeilles: les fleurs. Malgré cette prise de conscience qui a vu naitre le semi des jachères fleuries, le coût et la charge économique suppémentaire que cela représente, dissuade aussi bien les agriculteurs que les apiculteurs, sans oublier les communes, à semer des jachères fleuries.
L'abeille n'étant pas un insecte "mono-floral", ne trouve pas suffisamment de biodiversité pour trouver des ressources alimentaires suffisantes. C'est aussi, hélas, une cause de la disparition des abeilles.

. Les produits de la Ruche

Quand une colonie a beaucoup d'abeilles, elle a donc beaucoup de butineuses et peut ainsi produire beaucoup de miel. Elle peut en produire beaucoup plus de ce qu'elle n'a besoin en réalité. L'apiculteur peut récolter le miel qui est en trop dans la ruche. Pour se faire, il dispose de magasins à miel nommés "Hausses" ou "rehausse" qu'il place au début du printemps sur ses ruches.

Manger le miel en rayon, miel dans ses alvéoles
Le miel, c'est très bon pour la santé ! Mange une tartine de miel
Quand les abeilles ont suffisamment remplis les rayons du bas de la ruche en miel et en pollen, elles vont alors remplir les rayons du haut. Ce sont ces rayons que l'apiculteur a le droit de prélever et vendre.

. L'équipement

Quand il travaille avec ses abeilles, l'apiculteur doit mettre une vareuse spéciale. Cette vareuse est équipée elle-même d'un drôle de chapeau nommé "Voilette". Ce chapeau lui protège entièrement le visage et contient une sorte de filet qui lui permet de voir ce qu'il fait (un peu comme une burka),. Les abeilles ne peuvent donc pas le piquer.
L'apiculteur a aussi un autre accessoire qui lui est indispensable pour travailler dans son rucher: C'est un enfumoir. Cet appareil permet de fabriquer de la fumée; or, la fumée est utilisée pour stresser l'abeille. En état de stress, l'abeille ne pense pas à attaquer mais à se sauver ou à se réfugier dans la ruche pour protéger la reine. Pendant ce temps, l'apiculteur peut travailler tranquillement. Si l'apiculteur fait trop de fumée, les abeilles deviendront agressives. Il faut donc utiliser la fumée mais seulement au minimum.
Si l'apiculteur travaille bien avec ses abeilles, il peut récolter 25 à 50 kilos de miel par ruche, parfois plus, parfois moins, cela dépend aussi de la météo et du biotope local (regarde la définition du mot biotope dans le dictionnaire).

. Enfin, pour clore cet exposé,

il faut savoir que l'abeille produit 7 différents produits qui peuvent être consommés par l'homme. Certains de ces produits, ont des vertus thérapeutiques intéressantes:
- Le miel
- Le pollen,
- La gelée royale,
- la cire,
- La propolis
- le venin,
- le pain d'abeille
Nous avons vu certains de ces produits dans cet exposé, mais tu peux effectuer tes propres recherches à propos des autres produits. J'espère que mon exposé te servira pour tes recherches; n'aie pas peur de m'écrire.

Bon courage et à bientôt

Réponses aux questions:

Les vitamines permettent d'être en bonne santé. Elles donnent de la force, de l'appétit et apportent une bonne vitalité à notre corps.
Parmi Les ennemis de l'abeille: Tous les prédateurs des insectes exemple, les frelons, les guêpes, certains oiseaux, un animal sauvage qui viendrait se frotter contre la ruche, mais aussi l'homme... Par exemple, un apiculteur sait qu'il ne faut pas faire de bruit devant la ruche, alors qu'un enfant qui vient jouer au ballon commet une grave erreur.. Les abeilles aiment le parfum naturel des fleurs, mais elles détestent le parfum de l'homme comme l'après rasage, le parfum utilisé par les femmes et tout type de parfum de synthèse (parfum chimiquement reconstitué) La jeune reine qui vient de naître dans la ruche est la fille de la reine actuelle au même titre que toutes les abeilles de la ruche sont également les filles de la reine. Une jeune reine est une élue parmi ses sœurs. Ce n'est pas la jeune reine qui quitte la ruche mais la mère. En effet, cela permet à la colonie de poursuivre son existence, car cette jeune reine sera fécondée par des jeunes mâles et se mettra à son tour à pondre alors que la vieille reine ne peut plus pondre donc elle devient inutile à la colonie. Aussi pour donner toutes les chances de survie à la colonie, c'est la vielle reine qui est condamnée à l'exil.

Note à l'attention des instituteurs et professeurs
Si vous avez utilisé cet exposé pour enfants lors de travaux, merci de me le faire savoir ici en me donnant quelques infos sur les résultats des élèves, ce que j'apprécierai tout particulièrement - Merci

Pour mieux comprendre monde des abeilles, fais-toi offrir ce merveilleux film sur les abeilles:

Dans le tableau ci-dessous cliquez sur "Acheter" pour commander le ou les exemplaires qui vous intéressent
Lien Designation Prix TTC
Acheter DVD "Le Berger des Abeilles" (film)) 23€
Acheter DVD "L'Atelier Royal" (voir commentaires ci-dessous) 23€

Retour à la page 5     Page 1