NOSEMA Ceranae: Comment en venir à bout

Maladies des abeilles: La Nosema (ou Nosemose)       - par Bernard NICOLLET Abeille & Nature-


. A propos de Nosema Ceranae : la nosemose

. Une maladie qui peut décimer tout un rucher

Comme tout apiculteur qui se respecte, chacun pense que son rucher n'est pas touché par Nosema Ceranae. Et bien c'est peut-être tant mieux, mais lisez bien ce qui suit..
C'est également ce que je pensais il y a une petite quinzaine d'années juste avant qu'un de mes ruchers soit touché. J'avais bien observé qu'aux tous premiers beaux jours, de fin février, toutes les ruches étaient en effervescence. Or une quinzaine plus tard, tout était disparu, mort..
La seconde année, j'ai fait la même observation en remarquant que quelques ruches étaient mortes (une dizaine sur environ 180 ruches d'un même rucher, mon rucher expérimental). C'est ici que mon jugement a été faussé, pensant que cela ne pouvait être du qu'à une mortalité naturelle du fait que les ruches avaient encore de la réserve de miel. Le temps me manquait lors de cette visite aussi suis-je reparti pour ne revenir qu'au premier beau jour suivant soit une dizaine de jours plus tard.
N'ayant pas pensé de "fermer les ruches mortes", celles-ci ont été immédiatement livrées au pillage pourtant pendant très peu de temps. Je me suis donc  mis en devoir de chasser toutes les abeilles pillardes et fermais ces ruches.
C'est encore une semaine plus tard que je découvris le triste spectacle de la désolation d'un rucher entièrement décimé. Toutes les abeilles de toutes les ruches avaient disparu, me laissant des ruches avec une toute petite poignée d'abeilles mortes ou moribondes.
Devant les ruches, il y avait quelques cadavres mais pas exagérément. En revanche, tous les cadres des ruches mortes étaient souillés par des coulures fécales.
Les parois des ruches étaient également couvertes de "coulures"

Ruche avec présence de Nosema
Prolifération de Nosema: Ruche avec coulures fécales
©Photo C.NICOLLET

L'analyse des cadres et l'inspection des ruches avait écarté l'hypothèse d'une loque américaine comme européenne. Il fallait poursuivre l'investigation sur une autre causalité. Les Pesticides ? Peut-être mais pour une partie seulement car la moitié des ruches provenaient d'une région montagneuse avec absence totale de cultures sur plus de 5Km à la ronde et je les avais placées là pour l'hivernage (pensant bien faire). Ceci dit, les premières ruches mortes étaient bien des ruches appartenant à ce rucher. Elles avaient donc forcément butiné du maïs contaminé, point de départ du problème. Du reste, il y avait encore du pollen dans les cadres de réserves de ces premières colonies touchées. La contamination générale n'est que la résultante  de l'affaiblissement de ces colonies qui ont permis à Nosema Ceranae de se développer très rapidement pour contaminer en une traînée de poudre l'ensemble de tout le rucher. C'était donc en réalité un problème multifactoriel qu'il n'a pas été évidentde résoudre et a mérité toute mon attention.

. Les causes et conséquenses du développement et attaque de Nosema

-1 Les causes
Les causes sont multiples et peuvent surgir à n'importe quel moment de l'année:

  • - Attaque massive de Varroas,
  • - Diminution des réserves de pollen
  • - autres.. voir le cours

-2 Les conséquences
Les conséquences d'une attaque de nosema peuvent être dramatiques pour la ou les colonies, sachant que, sans parler de véritable contagion, les spores de Nosema vont se propoager à vitesse grand "V" au sein du rucher.
Si l'apiculteur n'intervient pas de suite, ces colonies sont vouées à la mort. En attendant, la population des colonies diminue à vue d'oeil en une traînée de poudre

. Comment intervenir ?

Bien que cette partie soit réservée au cours, voici quand même ici un moyen simple mais à pratiquer d'urgence:
Puisque les abeilles sont en carence protéiniques, il faut leur apporter le plus vite possible un sirop protéiné à base de pollen bio.
Sur la base d'un sirop 50/50 c'est à dire une part d'eau (1 litre) pour 1 kg de sucre, on fait bouillir à gros bouillon pendant 3 minutes. on laisse redescendre la température et on ajoute 10% de miel (pas plus) et 250g de pollen bio. Il faut impérativement bien remuer jusqu'à ce que les pelotes de pollen soient diluées. Vous pouvez également ajouter 50 à 100g de gluten de blé à diluer dans le sirop.
Attention ! Ce type de sirop ne se conserve pas car il risque de partir en fermentation très vite. Il convient donc de le préparer en fonction du nombre de ruches à traiter.
Vider le sirop dans une bouteille plastique sur le bouchon de laquelle on fera un petit trou. Puis il suffit de faire couler ce sirop entre les cadres là où se trouvent les abeilles. Oui, il faut verser sur les abeilles de façon à les obliger à se lécher.

-3 Mesures prophylactiques
Surtout, décontaminez vos outils dans de l'eau de javel entre chaque ruche sinon, vous risquez de transmettre les spores à des colonies plus saines ou non contaminées au moment de votre visite.

Têtes de cadres couvertes de coulées fécales liées à la dysenterie
Têtes de cadres avec coulures fécales ©Photo C.NICOLLET


Changez les planchers en évitant de les secouerdans le rucher. Il serait prudent de se munir de sacs plastiques type sacs poubelles pour les envelopper.
Changez les cadres ou grattez le plus gros si vous ne pouvez pas les remplacer, à l'intérieur d'un sac plastique afin d'éviter la propagation des spores. Dans ce cas, n'ayez pas peur de "raboter le bois à l'aide de votre lève-cadre bien affûté.
Il serait avantageux pour la colonie en cours de traitement d'être changée de ruche.
Enfin il existe certains médicaments dont la seule prescription pourra se faire via un Vétérinaire ayant mandat sanitaire.
Encore une fois, ne remettez pas au lendemain ! il y a vraiment urgence. L'image ci-contre montre les têtes de cadres souillées par des coulées fécales liées à la dysenterie provoquée par Nosema (On parle alors de Nosémose). La colonie est morte en sortie d'hiver à cause d'un pollen destructeur.
Suite de l'article et descriptif ici

Le développement de cette page est accessible en mode abonné voir ici

Comment j'ai pu rebondir après un tel désarroi qui vous donne l'envie de tout envoyer promener..

La Nosema, c'est pire que le problème du Varroa même si celui-ci est également responsable de l'affaiblissement des colonies et cela mérite votre plus grande attention !



. Pour débuter en Apiculture sur de bonnes bases:

Comment débuter en apiculture ?
Comment et Quand débuter en Apiculture ?

Pour comprendre l'apiculture d'aujourd'hui ou bien s'en sortir avec la mortalité des abeilles, découvrez mes ouvrages d'étude et de réflexion
2 livres de chevet dont vous ne regretterez pas l'acquisition
nombreuses illustrations couleur.
Le Livre Comment débuter dans lequel j'explique les recettes de sirop et candi 29 eureos seulement
Seconde édition + d'infos et commande en ligne  ici

Regardez ici ce qu'en disent les premiers lecteurs: témoignages en ligne
Pour toute commande passée sur ce site, je vous offre une dédicace personnelle

Page 1