Acide Formique contre Varroa des abeilles

Varroas contre Acide Formique      - par Bernard NICOLLET, Abeille et nature -


Date de révision: 24/11/2016

Acide Formique contre Varroa: une efficacité sous certaines conditions

Résumé de la page

Sachez qu'il ne suffit pas d'acheter de l'acide formique et l'introduire dans la ruche en dépit du bon sens pour aider vos abeilles parce que vous avez entendu parler de l'acide formique ! J'ai personnellement mis plusieurs années avant de parvenir à un très bon résultat, car cela requiert de la rigueur, de la patience et du temps. Malheureusement, bon nombre de ceux qui s'impovisent chimistes en voulant créer eux-mêmes un traitement pour leurs abeilles, veulent réinventer la poudre ! La plupart du temps, ils échouent en essayant de "bidouiller" ou de composer "à la louche". Alors :
- Si vous souhaitez être efficace dans ce domaine... lisez ma méthode intégrale

Acide Formique en apiculture

C'est bien connu, moins on traite mieux c'est. Cependant, avec le redoutable prédateur qu'est le varroa et les ravages qu'il produit sur les abeilles, il est des fois où l'on doit se résoudre soit à perdre ses colonies, soit leur donner un petit coup de pouce. Une alternative douce peut donc être choisie surtout dans l'urgence. Après tout, n'est-ce pas l'homme qui par ses importations aurait aussi importé ce prédateur ?

Traitement du varroa à l'acide formique
©Photo C.NICOLLET
Traitement à l'Acide Formique. Pose des bandelettes.

Si dans la nature il est vrai, les abeilles ne disposent pas de bandelettes d'acide formique, elles disposent en revanche d'une aide remarquable issue de la même famille qu'elles: les fourmis et leur production naturelle d'acide formique.
Après avoir observé que de manière naturelle, les colonies qui l'été abritaient des petites fourmis sous leur toit n'avaient aucun varroa, c'est en essayant de m'inspirer le plus possible de cette méthode naturelle, que j'ai donc eu recours à l'acide formique pour traiter mes abeilles dans le besoin. Si au départ cela m'a vallu de très nombreuses railleries dans les forums, force est de constater qu'aujourd'hui, nous avons progressé au point que le varroa n'est plus un problème réel dans les colonies des apiculteurs attentionnés. A titre personnel, Je n'ai plus de perte hivernale due au Varroa.
J'ai conçu mes bandelettes évaporatrices à l'aide d'un tissu résisitant tout autant qu'absorbant dont la surface est calculée spécialement pour la contenance suffisante d'acide formique tout en permettant une évaporation rapide mais pas trop, juste ce qu'il faut.

Si à mes débuts, j'ai utilisé l'acide Formique de manière empirique, ce n'est plus du tout le cas maintenant car ma méthode, bien que très contraignante est redoutablement efficace. Cependant, ce recours à l'acide formique impose une connaissance approfondie du cycle biologique de l'abeille mais aussi du mode de reproduction du varroa. Un troisième élément est constitué par le rapport Quantité/Titrage (de l'acide). Sans ces trois éléments, vous vous exposez à effectuer une intervention hasardeuse qui pourrait bien conduire dans le meilleur des cas à l'inéfficacité de celle-ci mais surtout à l'inverse, de tuer vos colonies ce qui, avouez-le serait vraiment regrettable.
C'est pourquoi, je ne développe plus sur mon site web, le modus opérandi, car il faut bien plus qu'une simple recette pour traiter ses abeilles à l'acide formique. Il est indispensable de comprendre comment et pourquoi il faut associer la méthode en symbiose avec le cycle biologique de l'abeille. Si vous souhaitez être efficace, alors découvrez l'intégralité de ma méthode

Acide Formique: ATTENTION !

Si vous êtes arrivé sur cette page, c'est certainement parce que juste avant, vous avez pianoté dans un moteur de recherche sur l'internet. Or, Sur le réseau, depuis la parution de mon premier article voici maintenant plus d'une dizaine d'années, bon nombre de sites, de blogs et de forums ont ouvert le débat, malheureusement avec beaucoup d'allégations non vérifiées ou fantaisistes. Dans le genre "L'Acide formique c'est bon ! Voici une méthode..."
N'importe qui peut écrire n'importe quoi, et quand j'effectue une petite recherche pour voir où se situe le niveau, c'est grave.. TRES Grave ! A tel point qu'un laboratoire est parvenu à obtenir une AMM Alors que la méthode qu'il indique dans sa notice NE PEUT PAS FONCTIONNER. C'est carrément scandaleux !
Achetez ce type de bandelettes et testez sur une ruche. Si votre colonie passe l'hiver, c'est parce qu'elle n'avait pas besoin d'être traitée autrement, vous l'auriez perdue car non seulement le dosage n'est pas suffisant, mais la méthode prescrite conduira obligatoirement à la reprise du cycle de réinfestation du Varroa.

Il ne suffit pas d'avoir recours à l'Acide Formique pour erradiquer le Varroa ! Et ceux qui vous diront le contraire sont des irresponsables marchands du temple. Oui l'acide Formique est une véritable aide mais pas n'importe comment, pas n'importe quand, et surtout pas à n'importe quel titrage.

Vous êtes nombreux à me questionner en me disant que vous trouvez dans le commerce de l'Acide Formique à 60%, à 65%, à 80% en me demandant le dosage à utiliser.
IL N'Y A PAS DE DOSAGE quand on utilise une sous-concentration !!!. Or cette sous-concentration ne peut pas être compensée par une élévation de la quantité de produit à utiliser. Vous serez dans l'inefficacité et allez entrer dan le monde du clopin-clopant avec un coup ça marche et l'autre coup vous perdez votre colonie. Est-ce cela que vous souhaitez, vous qui vous intéressez à la santé de vos abeilles ?
A l'inverse, si vous êtes dans une surconcentration d'acide formique, vous risquez de perdre votre colonie l'année suivante, pourquoi ? Un surdosage arrive souvent à stériliser les reines. Quand le traitement est appliqué au printemps, un surdosage provoque la stérilisation des mâles et peut gravement nuire à la ponte de la reine.

Par conséquent, pas de place pour la bidouille ou de "l'à peu près" si vous ne voulez pas transformer dans les deux cas, votre rucher en sanctuaire des abeilles !
L'étude que j'ai conduite sur l'acide formique dans la lutte contre le varroa, pour aboutir à une méthode fiable s'est faite sur 5 ans sur l'ensemble de mon cheptel soit un peu plus de 400 colonies d'abeilles.
Pour résumer ce que je vous livre ici, sachez que cela m'a coûté de nombreuses colonies (j'estime en avoir perdu plusieurs centaines, oui, je le reconnais). Alors si vous ne voulez pas perdre les votres, surtout à petite échelle, je vous conseille vivement d'être strict et rigoureux dans l'application et de fuir toutes les méthodes qui prêchent pour l'utilisation d'un acide allant de 60 à 80% car l'efficacité ne sera pas au rendez-vous d'une manière homogène et régulière. Les résultats risquent fort d'être alléatoires. Pour celles qui passeront au travers des mailles du filet, votre satisfaction d'avoir réussi sera bien éphémère quand vous découvrirez que vos colonies restent plus ou moins amorphes pendant la saison. Alors, oui, vous leur aurez évité la mort d'origine Varroa, mais à quoi bon si c'est pour qu'elles deviennent de vrais légumes la saison suivante !

Note:

Je tiens à mettre en garde ici non seulement sur la dangerosité pour l'homme du produit lors des manipulation mais également de l'inéfficacité quand un traitement est appliqué par pur principe et non pas de manière responsable.

Le Saviez-vous ?
Tout traitement des abeilles doit figurer dans votre Registre d'Elevage ! Mettez-vous en Règle !
Commandez mon tout nouveau Registre d'élevage Apicole répondant aux normes Françaises et européennes
Facile à utiliser, il vous sera également précieux pour le suivi saisonnier de votre(vos) rucher(s) Cliquez ici


. Acide Formique sur bandelettes pour une meilleure diffusion

Dans le commerce, on trouve facilement de l'acide formique dont le titrage varie de 60% et à 80%. Alors pourquoi un titrage plus important comme du 88 ou 85% ? Sachez qu'à quelques degrés près, le produit s'évapore plus ou moins vite avec une concentration des gaz qui rend l'efficacité directement dépendante du titrage. C'est en opérant de manière très empirique année après année que j'ai porté la concentration de l'Acide formique à 88% et c'est à ce titrage que les meilleurs résultats ont été obtenus. Il est en effet, un certain nombre de paramètres à prendre en considération avant de se lancer dans ce type d'application. Cependant, à 88%, l'acide n'offre pas une stabilité constante ce qui m'a conduit à recourir à un titrage très légèrement inférieur soit 85%.
Pour 3 degrés d'acidité de moins, l'évaporation ou dégazage demande 30 minutes de plus. Réduit à 80% ou moins, c'est l'efficacité qui est déjà remise en cause même en augmentant la quantité.
Pour combattre efficacement le varroa, le produit doit être assez fort mais pas au point d'avoir un effet délétere pour la reine ou ses filles, ni de la rendre stérile, ni encore, rendre les mâles stériles (lors d'un traitement de printemps car à l'automne, il n'y a plus de mâles)!
Il est donc impératif de provoquer une certaine soudaineté de l'action tout en cumulant efficacité et sécurité pour tous les membres de la colonie.
Ce "patch évaporateur" que je nomme "bandelettes" doit disposer d'une quantité précise d'Acide Formique selon un titrage précis (85%) et pour une application très rigoureuse dans l'organisation. Vous trouverez dans mes livres "Comment débuter..." et "Développer et Maintenir des ruchers en Apiculture Naturelle", le cheminement et la méthodologie pour produire un résultat efficace selon la périodicité et le titrage de l'acide (Voir en bas de page).

L'acide formique étant un diluant du Polyamide (Nylon), une réaction chimique se produit, lui permettant de ne pas s'écouler et ainsi, le rendre moins projectible lors de la manipulation (quand bien même l'utilisation de l'acide formique impose le port d'un masque spécifique aux vapeurs et le port de gants de protection Voir ici).
L'Acide peut ainsi se dissiper en quelques heures au lieu de quelques minutes.
Quand le produit est utilisé selon une méthode canadienne (CHAPLEAU), c'est à dire par le plancher, l'évaporation est étroitement liée à la température et le degré hygrométrique extérieur à la ruche alors que lorsqu'on travaille selon ma procédure, c'est à dire par le haut, on se sert du nourrisseur pour y déposer les bandelettes. Dans ce cas, non seulement on ne perturbe pas les abeilles en ouvrant la ruche, mais surtout, les conditions de températures extérieures n'influent pas ce qui constitue un énorme avantage (sauf par temps de fortes chaleur, raison pour laquelle l'efficacité de la diffusion est meilleure en fin de journée). Ainsi, les abeilles ne sont jamais en contact avec le produit mais quant au Varroa, lui, il est très fortement incommodé par l'odeur et, craignant pour sa vie puisque la fourmi est son ennemi, il dégage de la ruche en tombant sous le plancher d'où il ne pourra plus remonter ni être repris par une abeille et finira par mourir

Note:

Attention ! Lors de mes premiers essais, voici maintenant une bonne dizaine d'années, je déposais les bandelettes directement sur les cadres. Pour sûr, les varroas dégringolaient de suite, mais nombre de colonies périssaient par la violence occasionnée par le dégazage (évaporation de l'acide). Les abeilles étaient obligées de passer sur les bandelettes. Or la méthode avec l'acide formique n'est pas de traiter l'abeille elle-même contrairement aux bandelettes de type Apivar®, mais de déloger le Varroa par une très vive "incommodation acide". En déposant les bandelettes sur les cadres, certaines colonies se retrouvaient toutes regroupées devant la ruche pour échapper au violent dégazage, c'est tout dire ! Donc, la dépose par le nourrisseur couvre-cadres (de type NICOT) offre une évaporation plus lente et donc un meilleur confort pour les abeilles sans perdre en efficacité .

. Action de l'acide formique

L'acide Formique "dégaze" en passant de l'état liquide à l'état gazeux. Les gaz libérés n'ont rien d'inconnu puisque très sommairement, sans se lancer dans un cours de chimie, il s'agit de gaz carbonique (CO2) et d'hydrogène (H2).
La carapace du varroa n'est pas attaquée par ces gaz, en revanche, leur concentration nuit à ses voies respiratoires. C'est pourquoi, lorsqu'il est "planté" dans le tégument de l'abeille, il doit s'en défaire et fuir. Quand le taux ou pourcentage de concentration acide est correct, le varroa suffoque, il lui faut fuir car l'acidité de l'air ambiant de la ruche, lui est fatal. Ceux qui n'auront pas le temps de fuir seront éradiqués, quant aux autres, il giront sur la planche de fond grillagé d'où ils ne pourront pas remonter.

Ceci dit, il convient de comprendre que si les voies respiratoires du Varroa ne peuvent supporter cette acidité, pensez qu'il peut en être de même pour vos abeilles. C'est pourquoi, je vous encourage à ne pas jouer les apprentis chimistes. Ne tuez pas autant de colonies que j'en ai tuées ! Trop nombreux sont ceux qui veulent se débrouiller par eux-mêmes en faisant fi des conseils. Qu'ils ne s'étonnent pas d'accuser des pertes ou de posséder des colonies non productives ! A quoi bon vouloir toujours enfoncer des portes ouvertes ?
Tandis que les pros ne communiquent pas sur le net, je le concède, je prêche pour ma paroisse car vendre mes livres est aussi pour moi, une façon de contribuer rétroactivement aux très nombreuses pertes subies pendant toute la période d'étude (qui a duré 5 ans et qui a été affinée par la suite d'ajustements empiriques).

. Acide Formique et Varroase

Beaucoup confondent une infestation de Varroas avec la Varraoose ou Varroase. Ce sont en réalité 2 éléments différents mais dont l'un (la varroase), est la conséquence de l'autre (le Varroa). Le Varroa, en suçant l'hémolymphe de l'abeille, affecte son système immunitaire en baissant notamment son taux de protéines. Ainsi affaiblie, le système respiratoire mais aussi digestif de l'abeille est sujet à toutes sortes d'attaques invasives, par les spores de champignons, de virus ou bactéries. La Varroase est une maladie réputée contagieuse des abeilles. Il ne faut par conséquent pas se contenter de penser qu'un traitement contre le varroa est suffisant mais s'assurer que les colonies du cheptel ne sont pas ou ne sont plus infectées.

Si l'acide formique, pour conclure ce chapitre, offre un véritable atout majeur pour lutter contre le varroa, il n'est en revanche d'aucune utilité dans la lutte contre la Varroase, tueuse de colonies. C'est pourquoi, il est important de pratiquer un bon travail de sélection en amont, notamment en aidant au retour de l'espèce endémique car cette dernière "résiste" mieux à l'envahisseur.

La grande complexité des traitements contre le varroa devrait relever d'une prise de conscience collective non pas à l'échelon individuel, local, régional ou national, mais à l'échelon mondial. A la lecture d'un rapport de l'OIE, il est constaté que les importations d'abeilles et les échanges commerciaux internationaux des reines ou essaims sont une des causes directes de l'invasion du Varroa et de la Varroose.
Le passage aux frontières ne permet pas une quarantaine suffisante pour protéger le pays importateur et, encore une fois, la prise de conscience de ce phénomène ne semble pas affecter les importateurs dont le business prime avant même un minimum de garanties et de contrôles. Certains pays ont su se protéger (c'est le cas de l'Australie) parce que les volontés gouvernementales ont mesuré l'enjeu colossal que représente la préservation des espèces. Comment voulez-vous obtenir des abeilles résistantes si leur patrimoine génétique n'est pas adapté au milieu dans lequel il va devoir vivre ?
le véritable enjeu pour demain (à propos duquel nous devrions mesurer toute l'importance), repose donc sur un retour à notre abeille endémique ainsi qu'un travail de sélection en comptant sur la reprise des droits de la nature, je m'explique.
Pourquoi certaines colonies manifesteraient-elles de la "résistance" aux invasions de varroas tandis que d'autres, situées dans un même rucher ne le font pas du tout ? A y regarder de plus près, et je ne suis plus le seul dans ce constat, il est évident que l'endémisme joue un rôle essentiel dans cet aspect de "résistance" et d'équilibre.

Le Brassage génétique est donc un leurre, n'en déplaise à ceux qui affirment le contraire, qui ne pratiquent pas autrement qu'à l'échelon d'échantillons, mais qui au fond, restent très éloignés du terrain comparativement à nos observations sur des centaines de colonies.
Aussi, pour autant que cela dépende de nous, de vous, faites cet effort pour contribuer au retour de notre espèce et ne succombez pas aux lois du marché qui favorisent ces importations. C'est uniquement une question de bon sens. (Vous comprendrez peut-être à ce stade pourquoi mes ouvrages sont boycotés par certains distributeurs, mais, homme de conviction je suis, je ne désespère pas de voir changer un jour les mentalités).

. Acide Formique: Précaution d'emploi:

Ne jouez pas avec la vie de vos abeilles mais aussi et surtout, ni avec votre santé ! Si l'acide Formique est utilisé dans l'alimentation humaine et animale (E236), sachez que l'acide formique peut être très dangereux au moment de sa manipulation si quelques précautions ne sont pas prises en compte; j'en ai personnellement fait les frais !

  • L'acide formique ne doit pas entrer en contact avec la peau,
  • Le port d'un masque respiratoire est obligatoire,(voir tableau en bas de page)
  • Le port de gants de protection est obligatoire, (voir tableau en bas de page)
  • Port de lunettes de protection est très vivement recommandé,
  • Ne pas manger ou fumer pendant la pose des bandelettes,
  • Bien reboucher immédiatement après ouverture du contenant
  • Stocker au froid (température inférieure à 5°). la congélation temporaire est possible pour éviter la dégradation des bandelettes
  • Ne pas mettre en contact avec des objets métalliques

Commandez ici mes bandelettes et kit de Protection

. Recommandations

L'utilisation des bandelettes est placée sous la seule responsabilité de l'utilisateur qui est conscient qu'il manipule un produit dangereux. Je vous recommande vivement l'achat d'un Kit de Protection et sécurité si vous souhaitez utiliser l'acide formique même si vous n'avez qu'une seule ruche, car s'il est sans danger pour les abeilles, il peut provoquer de graves brûlures cutanées chez l'homme, ce qu'on ne relève pas assez souvent chez ceux qui en parlent dans les forums.
Ma tarification s'applique uniquement pour des expéditions sur la France Métropolitaine. Je ne peux plus prévoir d'expéditions pour d'autres pays.

Plus d'infos sur l'acide formique pour provoquer la chute de varroas ? Lisez mes recommandations dans la seconde édition de mon livre "Comment débuter en Apiculture ?", méthode, composition et ce que vous avez besoin de comprendre pour être efficace (voir dans le tableau ci-dessous

Pour Soigner vos abeilles, Découvrez mes ouvrages

Dans le tableau ci-dessous cliquez sur "Commander" pour commander le ou les exemplaires qui vous intéressent
Lien Designation Prix TTC
Commander Registre d'Elevage apicole
(B. NICOLLET) voir ici
17,00€
Commander Livre "J'achète ma première ruche"
(Ch & B. NICOLLET) voir ici
8,90€
Commander Livre seul: "Comment débuter en Apiculture ?" B.NICOLLET (2ème édition**) 29€
Commander Livre "Développer et Mainternir des ruchers..."
(B. NICOLLET)
39€
Commander Coffret 2 DVD Conseils: Comment débuter en Apiculture ? B.NICOLLET (voir ci-dessus) 39€
Commander Cours d'Apiculture 2017 49€
Profitez de mes promos !
Commander Promo 1 Livre "Comment Débuter..." + 2 DVD de conseils (6h30 de conseils en vidéo). 58€
Commander Promo 2 Mes 3 Livres** + mes 2DVD conseils 103€
Les DVD Seuls
Commander DVD "Le Berger des Abeilles" (film)) 23€
Commander DVD "L'Atelier Royal" (Film) 23€
N'oubliez pas votre exemplaire du livre "L'Abeille et le droit"
Commander L'abeille et le droit (de JP.COLSON) 19,80€
Super Promo: La Totale !
Commander - Mes 3 livres**
- Mes 2 DVD Conseils
- DVD Le Berger des Abeilles
- DVD L'atelier Royal,
- L'abeille et le droit
159,90€ !

Question sur cette page ?

Une question à propos de cette page ?
Posez-moi votre question et recevez gracieusement ma réponse par e-mail dans les meilleurs délais Cliquez ici"

Page 1    Traitement du Varroas par Acide Formique