Ruche Bourdonneuse: pourquoi, comment, que faire ?

Une Ruche Boudonneuse      - par Bernard NICOLLET, Abeille & Nature -


Date de révision de la page: 23/07/2016

. Pourquoi une ruche devient-elle bourdonneuse ?

Une ruche bourdonneuse
Une ruche bourdonneuse est-elle sauvable ?

Il y a de multiples raisons mais les deux principales qui se dégagent sont:

  • - Mortalité de la reine
  • - Reine en panne de ponte

Avant d'analyser ces deux cas, sachez qu'on ne peut pas sauver une colonie bourdonneuse et qu'il vaut mieux consacrer son temps à refaire un essaim (si c'est encore en saison) plutôt que tenter l'impossible !
Quand on débute, on a du mal à comprendre cela, mais croyez-moi, respectez le naturel des choses et votre rucher ne s'en portera que mieux. Lisez plutôt cette page pour d'avantage d'explications.

. Mortalité de la reine

Quand une reine vient à mourir (cause accidentelle ou vieillesse), les abeilles n'ont pas toujours la possibilité de procéder à un remérage.
C'est ce qui arrive souvent quand la mort de la reine survient trop tard en saison et qu'il n'y a plus de mâles pour féconder une éventuelle reine de substitution.

. Gare aux manipulations des cadres !

L'apiculteur peu attentionné, qui manipule ses cadres avec des gestes brusques ou trop rapides peu comprimer la reine entre 2 cadres. Or, si une abeille dans pareille situation est capable de faire un "roulé-boulé" et tomber au fond de la ruche, la reine elle, ne le pourra pas et la compression exercée se traduira par un écrasement de son abdomen. dans ce cas, elle tombe d'abord en syncope, mais si l'écrasement est rapide et brutal, cela va bien au-delà en provoquant sa mort immédiate et instantanée. Une reine est très fragile... Beaucoup plus fragile qu'une abeille !
Les abeilles vont mettre tout leur coeur à l'ouvrage pour tenter de réanimer leur reine, parfois pendant 2 jours avant de se rendre à l'évidence. Le stress et "chagrin" occasionné à la colonie fait que celle-ci ne procédera pas à son redressement en tentant de dresser des cellules royales. Les abeilles sont donc abandonnées à leur sort.
Pour assurer la fin de la colonie, j'ai observé qu'elles dressaient 1 seule cellule de type Royale, mais qui ne donnera rien en définitive car la larve sélectionnée pour se faire n'est pas viable mais toute la colonie est-elle au courant ?
C'est donc à la manière d'un Totem que cette cellule se dresse au milieu d'un couvain restant à naître. Tout le monde vaquera à ses tâches quotidiennes attendant patiemment que la naissance d'une nouvelle reine arrive, mais comme ce jour n'arrivera pas, les abeilles mourront avant cet événement fictif, tout en vivant un espoir éternel.

. Morte de vieillesse ?

C'est plus souvent chez les apiculteurs de loisir que les ruches bourdonneuses s'observent. En effet, le coté implacable d'une gestion rigoureuse des colonies, ne permet pas à l'apiculteur professionnel de ne pas gérer le remplacement de ses reines. Bien entendu, cela peut se produire mais la cause est due généralement à des mortalités accidentelles.
Parmi les apiculteurs de loisir, certains rechignent à supprimer une reine, ignorant le fait que pour une reine épargnée, c'est la colonie toute entière qui disparaîtra. Quel dommage !
D'autres ne calculent rien, et puis, quand survient la mort d'une reine, ils courent partout, cherchant à acheter une reine fécondée.
Ne serait-il pas plus judicieux de bien gérer plutôt que subir ?

. Comment identifier une ruche bourdonneuse ?

Si l'apiculteur professionnel comprend immédiatement une telle situation, l'apiculteur de loisir le découvre généralement sur le tard.
Lors de mes stages, j'encourage et entraîne mes stagiaires à prêter attention au bruit qu'émettent les abeilles lors de l'ouverture de la ruche. Le grondement sourd que font les abeilles traduit généralement une situation périlleuse.
Un signe imparable d'une ruche bourdonneuse, c'est de découvrir qu'un cadre de cellules femelles est transformé en cellules à mâles (1/3 plus grosses). Le couvain n'est pas uniforme comme lorsqu'une reine pond du couvain de femelle, surtout en ce qui concerne la régularité des cellules operculées. Les opercules des cellules à mâles sont individuelles et très bombées alors que les opercules des cellules femelles sont bien plates.
Un autre signe imparable: La présence de plusieurs oeufs dans une même cellule.
Un autre signe encore: beaucoup de jeunes mâles présents sur l'ensemble des cadres. Les mâles sont alors en nombre supérieur à celui des abeilles. Présence de beaucoup de pollen dans les cadres ainsi qu'une abondante réserve de miel non operculé
etc.

. Comment une colonie devient bourdonneuse ?

Quand une reine pond, ses oeufs sont soit haploïdes soit diploïdes. Autrement dit, elle pond des oeufs qui donneront naissance à des mâles (oeufs haploïdes) ou à des femelles (oeufs diploïdes). Un oeuf haploïde est un oeuf non fécondé, contrairement à un oeuf Diploïde.
Quand la reine pond des oeufs, elle ne se trompe jamais de type de cellules pour y déposer un oeuf. Ainsi, lorsqu'elle pond dans une cellule à mâle, elle pondra automatiquement un oeuf mâle. Quand elle pond dans une cellule femelle, elle ne pondra qu'un oeuf qui donnera naissance à une larve femelle.

Quand une colonie d'abeille devient bourdonneuse (suite à la disparition de la reine), c'est une abeille qui prend le relais. Pourquoi ? Comment ? Pourquoi une abeille plutôt qu'une autre ? Bien des questions restent à ce jour non élucidées. Toujours est-il qu'une abeille se met donc à pondre. Malheureusement, n'étant pas fécondée, cette abeille ne poura pondre qu'uniquement des oeufs haploïdes (oeufs mâles).
Voulant à tout prix sauver la colonie, elle se met en devoir de pondre le plus possible (d'où l'explication de la présence de plusieurs oeufs dans une même cellule). Or cherchant à redresser le couvain "femelles", elle ne fait pas la différence (à l'inverse de la reine), concernant la ponte d'oeufs mâles dans les cellules à mâles.
C'est pourquoi, les cadres à femelles, se transforment petit à petit en cellules à mâles. Ne donnant naissance qu'à des mâles, on parle alors d'une ruche bourdonneuse.

. Comment réagir quand une ruche devient bourdonneuse ?

Pour ma part, j'ai essayé pas mal de méthodes (toutes?), mais aucune n'est réellement efficace et salutaire. C'est beaucoup de temps et d'efforts qui sont voués 99,99% du temps à l'échec. Quand on sait élever, il vaut mieux faire des essaims plutôt qu'essayer de sauver ce qui ne l'est pas. Voyons quelques méthodes inutiles:

. Placer un cadre de couvain avec de la ponte récente ?

Cette méthode est celle qui, sur le papier devrait apporter le plus de certitudes. Sur le papier oui, mais dans la réalité, c'est quasiment mission impossible pour une raison toute simple: le cycle biologique de l'abeille (voir mon cours d'apiculture par internet)

. Introduire une nouvelle reine déjà fécondée ?

Encore faut-il en avoir une sous la main ! il faut bien comprendre que la situation touche déjà à sa fin et que même si cette jeune reine était acceptée, il faudrait attendre une trentaine de jours avant de voir naître ses premières filles. Or la plupart des abeilles actuellement présentes, seront mortes (de mort naturelle) avant même que la relève ne soit assurée.
Souvent en pareille situation, les reines introduites ne sont pas acceptées, à cause de la présence d'une abeille pondeuse.

. Ne cherchez pas à sauver ce qui n'est pas sauvable !

Quand on découvre une ruche bourdonneuse, il est généralement trop tard pour intervenir et tenter de sauver la colonie. En revanche, il est indispensable d'essayer de sauver vos cadres avant qu'ils ne soient déteriorés par la transformation des cellules femelles en cellules à mâles.
Pour ce faire, préparez vous à dispatcher vos cadres dans d'autres colonies, ou bien les stocker en vue de la création d'un futur essaim !
Comment Procéder ?
Sortez la ruche de son rang et placez-la à 3m devant une autre ruche (une colonie qui si possible aura besoin d'être renforcée).
Un par un, sortez les cadres et secouez-les dans l'herbe pour débarrasser toutes les abeilles puis mettez ce cadre de coté. Faites ainsi pour tous les cadres de la ruche sans exception, puis, videz totalement votre ruche des abeilles restantes en la renversant au sol.
Que va-t-il se passer ?
Toutes les abeilles et mâles vont voler jusqu'à la ruche en face d'elles. Certaines vont tenter de rejoindre l'emplacement initial de leur ruche mais n'étant plus à sa place, elles finiront par se faire "adopter" par la ruche la plus proche.
Quant à celles qui se sont agglutinées devant la ruche en face de la zone de "secouage", elles seront autorisées à rentrer pour se faire adopter, seulement quelques heures plus tard, généralement en fin de journée.
En procédant ainsi, vous éliminerez l'abeille pondeuse car même si cette dernière parvient à voler jusqu'à une autre colonie, elle sera rejetée manu-military.

. Il reste du couvain sur les cadres ?

S'il reste du couvain sur les cadres, (hors cadre complet de couvain mâle), introduisez-le sans les abeilles dans une ruche qui peut l'accueillir (généralement la ruche en face de laquelle vous aurez secoué vos cdres). S'il ne s'agit que de couvain mâle, vous pouvez alors détruire ce cadre. Il vaut mieux donner un cadre à jambage à reconstruire plutôt que de donner du travail inutile à vos abeilles. Un cadre à jambage se construit en une petite dizaine de jours alors qu'un cadre à réparer demandera plus de temps et comportera toujours une cire ancienne.

Enfin, les cadres de réserve, seront soit distribués à des colonies en manque de nourriture ou bien stockés jusqu'à la préparation à l'hivernage

Certaines colonies ne deviennent pas bourdonneuses


Quand le berger des abeilles connait bien ses colonies, il pourra constater comme je l'ai découvert que certaines colonies ne deviennent pas forcément bourdonneuses à la mort de leur reine. Les abeilles deviennent orphelines et acceptent cette situation jusqu'à leur totale extinction. Pourquoi donc ces colonies ne deviennent pas bourdonneuses ?
L'explication est simple et complexe à la fois:
Quand il reste encore un peu de couvain à naître au moment du décès de la reine, (qu'il soit operculé ou pas) mais qu'il n'y a plus d'oeufs, Les abeilles vont dresser une cellule royale autour d'une larve. N'ayant pas été élevée comme une reine dès l'éclosion de l'oeuf, celle-ci ne deviendra jamais une reine. D'ailleurs, les abeilles empêcheront cette abeille de naître.
L'apiculteur débutant visitant ses colonies observe qu'il y a une cellule royale et en déduit donc prématurément qu'il s'agit d'une supercédure (voir mon livre Développer et maintenir des ruchers en Apiculture Naturelle). En fait il n'en est rien mais cette cellule royale va symboliquement représenter le "Totem de l'Espoir" pour le restant de la colonie. Du fait qu'il y a une cellule royale, en effet, cela permet aux abeilles de s'activer, de rentrer pollens et nectar en vue de la future naissance royale.
Vous l'aurez compris, il n'en sera rien et ce totem, restera présent sur le cadre jusqu'à la mort naturelle de la dernière abeille. Quand vous démonterez une telle cellule, vous verrez à l'intérieur une larve morte (souvent en état de décomposition). Votre ruche ne sera jamais passée par une phase "bourdonneuse", cela fait partie aussi, pour moi en tous cas, du monde fascinant des abeilles, ce qui m'aide à mieux accepter la mort d'une colonie (car croyez-le, j'ai beau être un professionnel, chaque colonie qui s'éteint me procure toujours un pincement au coeur... c'était mes fifilles)

. Conclusion

Il est toujours regrettable de voir s'éteindre une colonie, mais croyez-en mon expérience ! Ne cherchez pas à sauver ce qui n'est pas sauvable: une ruche bourdonneuse, pour moi, en fait partie.
Cette situation doit vous faire comprendre que vous avez mal agit quelque part (ou pas agit en temps opportun). Mais voyez le coté positif des choses: Vous exercerez d'avantage de vigilance dans la conduite de vos colonies.
Un cheptel ne se mesure pas à un nombre de ruches (ou colonies), mais à la qualité de celles-ci.

Si vous avez du mal à conduire vos colonies, pas d'hésitation ! Venez faire un stage de oerfectionnement chez Abeille et Nature ! Ici, vous ne serez pas jugé(e) mais tout à l'inverse, vous trouverez une panoplie de solutions à vos problèmes ou manque d'expérience.

. Pourquoi ne pas accepter de revoir les fondamentaux d'une apiculture saine et naturelle ?

Comment débuter en apiculture ?
Comment et Quand débuter en Apiculture ?

Vous avez certainement déjà acquis une certaine expérience, mais Comment mieux agir envers vos colonies d'abeilles ? Cet ouvrage n'est pas écrit uniquement pour les débutants mais toute personne ayant besoin de conseils.
Sans langue de bois, dans un langage simple et compréhensible, immédiadement applicables, mes conseils vous éviteront bien des déboires.
Si vous avez apprécié la lecture de cette page, alors vous apprécierez encore d'avantage ce livre de 460 pages que j'ai écrit pour vous apporter l'aide dont vous avez besoin. 29 eureos seulement
Une seconde édition pour encore plus de compréhension + d'infos et commande en ligne  ici

Regardez ici ce qu'en disent les premiers lecteurs: témoignages en ligne
Pour toute commande passée sur ce site, je vous offre une dédicace personnelle

Page 1