Ruche NICOLLET: Pour réussir vos débuts en Apiculture

La ruche NICOLLET            - de Bernard NICOLLET - Abeille & Nature -


. La Ruche NICOLLET basée sur un standard VOIRNOT

. Une ruche bien adaptée à la montagne mais pas seulement

Encore une nouvelle ruche ? Non, pas vraiment: Découvrez plutôt..
En tant que Berger des Abeilles, et de surcroît éleveur d'abeilles, j'ai étudié ces quatorze dernières années le problème de la multiplication des colonies.

ruche nicollet sur la base d'une ruche Voirnot standard mais moins haute
Une ruche bien adaptée à la montagne mais pas seulement

Pour ce faire, j'ai à mes débuts, investi dans toutes sortes de ruches: Des ruches Dadant, des ruches Voirnot, des Voirnot divisibles, des Quantin, des Langstroth, et même des ruches alsaciennes ainsi que des ruches Warré en passant par  des ruches plastiques .
Je vous livre ici, ce qui m'a conduit à créer ma propre ruche sur la base d'une ruche Voirnot plus adaptée à une apiculture moderne de loisir mais tout autant professionnelle.

. La ruche Nicollet dans une apiculture contemporaine simple:

Dans le monde de l'apiculture, beaucoup de modèles de ruches ont été créés par des ecclésiastiques. Avec sourire et en clin d'œil, je me plais à dire qu'ils ont eu du temps pour cela et ont reçu peut-être la bénédiction de St Joseph (? Ce n'est qu'un petit clin d'œil amusé, ne le prenez pas mal)
L'apiculture de nos jours ne ressemble plus vraiment à celle de nos arrières. Il était donc indispensable de l'adapter non seulement aux nouvelles conditions climatiques, mais aussi, malheureusement, à faire face aux destructions massives engendrées par l'agriculture toujours plus avide de produits performants dans la destruction. Il devenait nécessaire de la moderniser un peu comme par exemple avec l'avènement des ruches en plastique dont je suis un utilisateur convaincu.
Ceci étant, le plastique ne plait pas à tous ce qui peut facilement se comprendre quand on ne connait pas la ruche NICOT.
En tant qu'éleveur, j'ai produit pour ma clientèle, de très nombreux essaims Dadant, Voirnot et Warré. Le seul argument que j'ai trouvé valable quant à la ruche Warré, résidait dans le fait qu'une femme pouvait plus facilement lever les hausses comparativement à une hausse en provenance d'une ruche Dadant.. (faut-il encore réussir à faire du miel, chose que je crois possible à condition que de nombreux éléments soient réunis). Mais là encore, cet argument a son opposable car en effet, puisque le format est très petit, il faut constamment et bien trop souvent soulever les éléments pour vérifier le couvain ou ajouter des corps supplémentaires.. imaginez quand la "tour HLM" est construite !! Et puis, tout le monde vous le dira, pour réussir son apiculture, il faut des ruches populeuses, très populeuses et non pas des ruches aux allures de nucléis.
Trouvant la ruche Warré trop petite et pas aussi bien adaptée (comme on peut le lire sur internet) à une apiculture moderne, j'ai jeté l'éponge, même si devant une clientèle toujours plus demandeuse, un certain chiffre d'affaires pouvait être alléchant. En fait, cela m'aurait imposé de mentir par ommission à ma clientèle quant à la difficulté de conduite ce type de ruche propulsée par une campagne trop bien orchestrée sur internet en surfant sur la vague de l'écologie. Il n'y a pas que l'argent qui compte dans une vie et si à une période de mon existence j'ai su tourner le dos à ce monde avide de richesses, je lui ai préféré la passion et j'ai découvert un vrai bonheur.

Lancer la video
Pour écouter mes commentaires, cliquez sur l'image

A l'inverse de mes ruches Warré, mes ruches Voirnot n'ont jamais essuyé le moindre échec et je dirai même plus, j'ai constaté qu'hiver après hiver (et Dieu sait qu'ils sont plutôt longs et rigoureux dans notre région), toutes passent avec succès et redémarrent bien au printemps, quand bien même, comme cela a été le cas en 2010 et 20111, avec une toute petite poignée d'abeilles restantes.
J'ai donc décidé de favoriser un peu plus cette ruche pour mieux l'utiliser et j'ai établi un bilan comparatif portant depuis mes tous débuts jusqu'à ce jour. Je me suis penché sur les qualités et défauts connus de tous de la ruche Voirnot. Tous les apiculteurs qui ont utilisé ce type de ruche, de même que ceux qui les utilisent encore de nos jours, tous vous dirons unanimement que c'est une super ruche avec laquelle ont réussit bien et que cette ruche trouve son habitat partout, même en altitude. Et il est vrai que, quand j'ai acheté mes premières ruches, les seules qui résistaient bien, étaient des ruches Voirnot et du reste, elles sont toujours en exploitation dans mes ruchers malgré leur plus de 40 ans d'existence.

Une modification s'imposait:

Le défaut majeur de cette ruche dans sa version originale réside dans la hauteur des cadres. Les cadres sont en effet si profonds qu'il est pratiquement impossible de les décoller quand les abeilles ont un peu joué avec la propolis. C'est certainement pour cette raison que les anciens ne visitaient pas souvent les cadres et les ruches n'étaient l'objet d'un grand nettoyage que lorsqu'une colonie mourrait. Juste une petite note au passage pour signaler que la surface d'un cadre Voirnot est identique au format Dadant, avec la différence d'être "carré" et non rectangulaire ce qui en fait un cadre profond.
Fort d'une bonne réussite avec mes ruches Dadant dotées de mes cadres à jambage, j'ai essayé cette technique avec les ruches Voirnot. Et là, oh surprise, les abeilles ne tiraient pas les cires jusqu'à la barrette basse des cadres. Elles arrêtaient la construction 3 à 4cm plus haut. Je me mis donc en devoir de vérifier cette observation sur une dizaine de ruches. Le résultat fut identique.
L'espace entre le plancher et la zone de cire laissait un grand vide bien inutile. Aussi, ai-je décidé de raboter cette dizaine de ruches pour les ramener à la hauteur qui semblait mieux leur convenir. C'est seulement l'année suivante que j'ai compris qu'au final, je n'avais fait que ramener la hauteur des cadres à la hauteur des cadres Dadant !
Dans une expérience et étude de validation, je mis donc en compétition 10 ruches Voirnot modifiées en hauteur contre 10 ruches Dadant. L'étude avait pour enjeu celui-ci:
Quelles seraient les ruches qui parviendraient en premier lieu à produire leur première hausse de miel ?
Pour rester tout à fait objectif, il fallait qu'un certain nombre de paramètres n'influencent ou ne favorisent pas les concurrentes et ne faussent pas les résultats.
Je suis donc parti sur la base d'essaims artificiels de l'année, dressés respectivement sur 3 cadres de couvain provenant de 20 souches différentes en Apis Mellifera Mellifera (abeille noire). La distribution et répartition des souches a été effectuée "en aveugle", autrement dit, distribuée au hasard dans les ruches et surtout sans aucune influence encore une fois. De plus, toutes les ruches ont été disposées sur un même rucher en intercalant une ruche Dadant.. une ruche Nicollet, une ruche Dadant, une ruche Nicollet etc.. sur 2 rangées.
L'étude expérimentale s'est déroulée sur 3 mois, du 15 avril au 15 juillet autrement dit: en pleine saison. Pendant cette période, toutes les colonies ont reçu une ration identique de sirop de biberonnage afin de soutenir la production de cire à raison de 10 cl tous les 3 jours.
Le compte rendu de l'étude ne laisse rien d'équivoque ! les colonies réparties dans les ruches Voirnot modifiées avaient totalement construit leur 10 cadres à jambage alors que les colonies Dadant étaient en moyenne sur un petit 8 cadres à peine. Normal penserez-vous peut-être puisque dans la ruche Voirnot modifiée, les colonies ont moins de cire à produire.. Certes mais..
C'est là qu'entre en jeu le paramètre miellée. En effet, dans la première semaine de juin, une bonne miellée sur les châtaigniers m'a obligé à placer une hausse sur chacune des 20 ruches afin de ne pas provoquer le blocage en ponte des reines. Et bien, les abeilles ont construit beaucoup plus vite les cadres de hausse neufs dans les hausses Nicollet que dans les Dadant. Fait assez surprenant, pour ces dernières (Dadant), les abeilles avaient plutôt tendance à stocker le miel dans les rayons de corps plutôt que construire la hausse. Trois des 10 ruches Dadant ont frôlé le blocage en ponte des reines tant il y avait de miel dans les cadres de corps (et rien dans les hausses), et une sur les dix se préparait à l'essaimage à en juger par la présence de cellules royales alors que la reine était toute jeune de l'année.
Au final de la saison, les 10 ruches Nicollet (Voirnot modifiées) ont produit en moyenne une hausse pleine de miel contre une demie hausse pour les Dadant, donc, avec des cadres non terminés et non operculés.

Voilà comment est née la ruche Nicollet !
Rassurez vous, je n'ai pas pris la grosse tête et je remercie et rend à l'Abbé Voirnot d'avoir étudié ce type de ruche qui passe beaucoup mieux les hivers longs et froids comparativement aux ruches Dadant d'une part et qui permet aux colonies de mieux répartir et gérer leurs réserves.

. Modifiez vos ruches Voirnot si vous en avez !

Alors maintenant, il convient de souligner ceci. N'importe qui peut acheter une ruche Voirnot standard et la modifier pour la ramener à une hauteur Dadant soit 31 centimètres. Je n'ai pas déposé de brevet car bien au contraire, je pense que ce type de format de ruche permettra à chaque apiculteur de vérifier et confirmer mon étude.

ruche voirnot standard
Une ruche bien adaptée à la montagne mais pas seulement

Vous pouvez, si vous ne vous sentez pas l'âme d'un bricoleur, me commander mes ruches montées (voir en bas de page) 
Il n'est pas question pour moi de vouloir placer la ruche Voirnot en phénomène de mode puisqu'elle est toujours utilisée dans les régions froides de la France et en haute montagne depuis sa création contrairement à d'autres. Les dimensions intérieures presque carrées de cette ruche (36 x 37) en a certainement fait la ruche la plus écologique bien avant la ruche Warré qui au fond n'est qu'une réplique de cette ruche Voirnot originale mais aux dimensions beaucoup plus petites (30 x 30) .
Le format "carré" (ou presque puisque les cotes extérieures sont de 41 x 43 x 31 cm) il est vrai, respecte une architecture naturelle du mode d'habitat des abeilles et je peux affirmer que si l'on traçait une courbe métrique avec abysses et ordonnées, on pourrait créer des milliers de formats "carrés".
Rendons à l'Abbé Voirnot le fruit de son travail en ce qu'il a su créer une ruche parfaitement adaptée à son époque et qui l'est toujours de la notre si on passe par une très légère modification de sa hauteur.

. Le saviez-vous ?..

Un cadre pour corps de ruche Voirnot standard comprend à quelques alvéoles près la même quantité d'alvéoles qu'un cadre de ruche Dadant ou Quentin. Mais alors quelle différence entre l'une et l'autre et pourquoi n'entendons nous parler essentiellement que de la ruche Dadant ?
Par son allongement en format rectangulaire, les apiculteurs transhumants on fait la renommée de la ruche Dadant car cela en fait une ruche moins haute que la Voirnot originale et les hausses Dadant peuvent contenir 1/3 de plus de miel. La différence de poids brut entre ces 2 ruches étaient pourtant quasiment nulle, mais toute la différence se chiffrait dans le poids des hausses. Donc en terme de transhumance, cela signifiait moins de visites aux ruchers temporaires, et donc, une économie de frais de déplacements et de temps.

De nos jours, le poids des hausses pleines a bien été revu à la baisse chez l'ensemble des professionnels, mais chez le particulier ou l'apiculteur amateur, cela ne fait guère de différence surtout lorsque les ruches sont exploitées en ruchers statiques.
Pourquoi ne pas faire un comparatif par vous-même ? Vous comprendrez que les abeilles se trouvent vraiment bien dans ce format de ruche "Voirnot/Nicollet".
Enfin, l'avantage de ma ruche est qu'elle reste dans le standard Voirnot, c'est à dire que vous pourrez toujours trouver des accessoires, comme les nourrisseurs, les hausses et cadres de hausse, les toits chalets ou toits plats, les planchers chez tous les marchands de matériel d'apiculture.

. Complément d'information pour les utilisateurs des ruches Voirnot Originales.

Il est possible de mettre mes cadres à jambage dans les ruches Voirnot standards mais l'inverse n'est pas possible à cause du problème de hauteur. Par conséquent, si vous souhaitez faire vos essaims avec d'anciennes ruches Voirnot, n'oubliez pas de changer leur cadres petit à petit en cadres à Jambage !

Lisez ce résumé à propos des ruches NICOLLET:
La ruche NICOLLET est une ruche que j'ai réalisée sur la base d'une ruche Voirnot monobloc mais avec une hauteur légèrement plus courte pour la standardiser avec la hauteur Dadant. Ainsi disparaissent les problèmes de têtes de cadres cassées, et de collage des cadres par la propolis en bas de ruche. C'est une ruche qui s'adapte parfaitement en montagne et moyenne montagne. Avec son option toit chalet, cela en fait une ruche décorative tout autant que productive. Elles peuvent vous être livrées avec une lasure de protection triple couche, ou bien à peindre vous-même. Le bois d'excellente qualité en provenance de nos forêts de terroir en font des ruches qui ne tombent pas en poussière au bout de quelques années et qui conservent leur pouvoir isolant jusqu'au bout.
Pour quelles raisons adopter cette ruche ?
Essayez-la et vous verrez que comparativement à une ruche Dadant, elle est plus pratique à la conduite et la ponte de la reine redémarre plus tôt en sortie d'hiver. Elle permet de faire de l'élevage très facilement et reste dans le droit chemin d'une apiculture saine et productive. En version "Toit Plat", elle convient parfaitement pour une apiculture professionnelle axée sur la transhumance. L'essayer c'est l'adopter !

Question sur cette page ?

Une question à propos de cette page ?
Posez-moi votre question et recevez gracieusement ma réponse par e-mail dans les meilleurs délais Cliquez ici"

Pour pratiquer une apiculture naturelle, Découvrez mes ouvrages

Dans le tableau ci-dessous cliquez sur "Acheter" pour commander le ou les exemplaires qui vous intéressent
Lien Designation Prix TTC
Acheter Registre d'Elevage apicole
(B. NICOLLET) voir ici
17,00€
Acheter Livre "J'achète ma première ruche"
(Ch & B. NICOLLET) voir ici
8,90€
Acheter Livre seul: "Comment débuter en Apiculture ?" B.NICOLLET (2ème édition**) 29€
Acheter Livre "Développer et Mainternir des ruchers..."
(B. NICOLLET)
39€
Acheter Coffret 2 DVD Conseils: Comment débuter en Apiculture ? B.NICOLLET (voir ci-dessus) 39€
Acheter Cours d'Apiculture 2015 56€
Profitez de mes promos !
Acheter Promo 1 Livre "Comment Débuter..." + 2 DVD de conseils (6h30 de conseils en vidéo). 58€
Acheter Promo 2 Mes 3 Livres** + mes 2DVD conseils 103€
Les DVD Seuls
Acheter DVD "Le Berger des Abeilles" (film)) 23€
Acheter DVD "L'Atelier Royal" (Film) 23€
N'oubliez pas votre exemplaire du livre "L'Abeille et le droit"
Acheter L'abeille et le droit (de JP.COLSON) 19,80€
Super Promo: La Totale !
Acheter Votre inscription à mon cours d'apiculture 2016-2017
+
- Mes 3 livres Dédicacés
- Mes 2 DVD Conseils
- DVD Le Berger des Abeilles
- DVD L'atelier Royal,
- L'abeille et le droit
- Le Registre d'élevage Apicole
229,00€ !

Page 1